Chronique livre; Fini la procrastination : Je passe à l’action!

https://www.youtube.com/watch?v=k0qdzSy4DHo

 

CHRONIQUE LIVRE 21 JUILLET_Procrastination_1077FMEstrie

procrastination

L’auteure Jane Genovese, diplômée en droit et en psychologie, animatrice d’ateliers sur les stratégies d’apprentissage depuis 2004, nous présente ici un livre pratique fort intéressant : Fini la procrastination : Je passe à l’action! Ce petit bijou est publié par les éditions Midi Trente et il s’adresse particulièrement aux enfants âgés de 10 ans et plus. Selon moi, les adultes peuvent aussi y retrouver leur compte. Après la lecture de cet article, vous serez m’en faire part dans vos commentaires.

  • Avez-vous déjà réalisé des travaux à la dernière minute?
  • Étiez-vous à l’occasion zombies jusqu’aux petites heures du matin, même à y passer des nuits blanches?
  • Avez-vous déjà pris le temps de vous arrêter et de vous questionner sur vos pertes de temps?

Rompre avec ses habitudes de procrastination n’est pas toujours facile certes… Mais heureusement, il existe diverses techniques utiles pour mieux gérer son temps, être plus productif. Ici, les étudiants trouveront d’ailleurs des trucs pour mieux réussir à l’école.

Avant toute chose, analysez-vous un peu et tentez de démystifier quel(s) type(s) de «procrastinateurs/procrastinatrices» êtes-vous? Il en existe six selon l’auteure.

  1. Ceux qui cherchent le plaisir; aiment mieux se distraire avec des jeux, Facebook ou autres au lieu de se mettre à l’action.
  2. Le confus; il hésite tellement sur le comment faire (la procédure à suivre) qu’il ne débute rien.
  3. Le perfectionniste; il se dit que ça ne sert à rien de commencer puisque ce ne sera pas à son goût…
  4. Le pessimiste; il prétend ne pas être capable de réaliser la tâche, donc préfère ne rien entreprendre.
  5. Le rebelle; refuse catégoriquement de réaliser les tâches, car il trouve que ça ne lui sert strictement à rien.
  6. Le rêveur; il voit tellement grand qu’il sait qu’il ne pourra jamais atteindre la totalité du travail exigé.

Alors, avec ces courtes descriptions, êtes-vous déjà capable d’établir votre profil de procrastinateur? Personnellement, je joue entre le plaisir, le confus et le rêveur, car parfois, je suis distraite et je préfère reporter à plus tard, d’autres fois, je ne sais pas du tout comment réaliser une tâche et je n’utilise pas les ressources autour de moi pour m’aider et sinon, il m’arrive de vouloir tellement atteindre un but précis que j’ai de la difficulté à l’échelonner dans le temps et à suivre l’échéancier écrit. Évidemment, selon votre personnalité, c’est à vous de déterminer où vous vous situez.

Ici, je vous joins une petite phrase citée dans le livre afin de vous permettre de transformer vos pensées négatives en affirmations positives : «Je suis sur le point de faire de la  procrastination et je me dis cela seulement pour éviter de vivre des sentiments négatifs.» Pourquoi ça fonctionne? Parce que notre cerveau enregistre ce qu’on lui dicte et avec la pratique, il fera en sorte de nous rappeler le comportement le plus favorable à suivre.

Comment se motiver davantage? Une question d’ÉNERGIE!

Voici une citation de Martin Luther King qui démontrer clairement l’importance de s’accorder du temps et d’y aller une étape à la fois.

«Inutile de voir tout l’escalier pour poser le pied sur la première marche.»

Certains adolescents ou adultes, lorsqu’ils se sentent plus fatigués et même déprimés, vont se diriger vers le chocolat, le café, les boissons énergétiques pour se donner un «boost». N’importe quel nutritionniste vous dirait que ce sont des aliments qui offrent une énergie artificielle, de courte durée, voire une solution temporaire.

À ce titre il vaut mieux favoriser un sommeil récupérateur. Au moins, 8.5 à 9.5 heures/nuit est profitable pour les enfants. Ici, ceux qui ont des troubles du sommeil, qui font de l’insomnie, peuvent penser à faire une petite sieste en cours de journée pour se redonner un élan et continuer les tâches importantes à finir. De plus, point de vue nutrition, certains aliments sont à favoriser : yogourt, pain aux raisins, popcorn, fruits, noix. Ils constituent des sources d’énergie durable. Il importe toutefois de ne pas en abuser. Suivez le guide alimentaire canadien à cet effet pour vous assurer de respecter les portions requises. Nous ne le dirons jamais assez : BOUGEZ. L’exercice, que ce soit la course, la marche, l’entraînement, la danse, les sports, l’important est d’être actif, et ce, à tous les jours, minimum 30 minutes.

Si vous suivez déjà ces conseils, vous constaterez un grand bienfait : celui d’être plus concentré, moins distrait. Avec la pratique, vous pourrez enfin dire : «Adieu la procrastination, bienvenue à la productivité!»

D’autres techniques sont aussi proposées dans le livre. En fait, la visualisation peut être intégrée dans votre quotidien. Il s’agit de visualiser, de vous faire une image mentale, du point d’arrivée de la tâche à accomplir. Selon moi, elle doit être jumelée à la planification en dressant une liste d’actions à accomplir en respectant un échéancier précis. Cette tâche en soi peut paraître longue à faire sur le coup, mais vous verrez que la perte de temps sera drôlement diminuée. Les meilleurs athlètes d’élite se prêtent à ce jeu avant de performer. Alors, vous ne risquez rien à l’essayer.

L’un des moyens que je compte bien essayer est celui des 8 minutes de super puissance. En fait, ce que l’auteure propose ici, c’est d’utiliser un cellulaire, une minuterie ou un chronomètre afin de minuter un décompte de huit minutes pour réaliser une tâche. Évidemment, ce délai est court, mais selon les chercheurs, notre capacité d’attention sera réceptive à son meilleur pendant ce temps. Par exemple, si vous voulez que votre enfant exécute le ménage de sa chambre, tentez le coup. On démarre le chrono et hop, c’est parti! S’il est sur une bonne lancée, laissez-le poursuivre, sinon, dites-lui de prendre une pause et de reprendre après pour un second huit minutes.

La gestion des distractions

Certaines personnes, même en mettant en pratique les conseils mentionnés plus haut, auront encore des difficultés à demeurer concentrées. Comment faire pour créer l’atmosphère propice au travail? Voici ici quelques pistes de solutions.

  • Écouter de la musique : instrumentale de préférence, sans paroles et trop de variations (rythme et niveau sonore);
  • Limiter les distractions : fermer la porte, l’ordinateur, le cellulaire, enlever les objets distrayants autour de soi;
  • Exécuter une seule tâche à la fois. Sinon, 40% plus lent pour compléter une tâche, pensez-y.
  • Choisir un endroit calme : salle de travail dans une bibliothèque;
  • Télécharger et utiliser une application disponible pour bloquer l’accès à Internet.

L’effet Facebook ou «Dépendants de Facebook»

Créer des liens avec d’autres humains, c’est valorisant, oui! Mais est-ce que regarder aux 5 minutes le fil d’actualité et ses messages vous aide à demeurer actif à votre travail?

S’il vous plaît, question de vous limiter, Jane Genovese propose de télécharger un programme qui limitera le temps d’utilisation à ce réseau et qui, selon elle, vous permettra de le prioriser à travailler afin d’obtenir ce que vous voulez dans la vie…

Bref, éviter totalement la procrastination est impossible, mais sachez faire preuve de patience et de persévérance. C’est un peu comme changer ses habitudes alimentaires et sportives. Les résultats se font toujours sentir à moyen et/ou long terme. D’où l’importance de demeurer fort et de se pardonner certains écarts de conduite. Au début, choisissez quelle solution sera la plus facile à incorporer dans votre quotidien et testez-la pendant quelques semaines. Je suis certaine que les résultats viendront et vous serez fiers de vos accomplissements futurs!

Si vous souhaitez obtenir d’autres suggestions de livres avec des trucs variés en éducation, je vous invite à visiter le : www.miditrente.ca.

Parmi mes coups de cœur, en voici quatre à conserver dans sa bibliothèque :

  1. Réussir à l’école : Apprendre mieux en étudiant moins.
  2. Champion de l’organisation : Trucs et astuces pour mieux t’y retrouver à l’école et à la maison.
  3. Attention : Estime de soi en construction.
  4. N’agis pas en Cro-magnon : Trucs et astuces pour cultiver des comportements gagnants.

Sur ce, bon été et bonnes vacances! Je vous reviens bientôt avec mon prochain billet.

Marie-Anne 🙂

Une réponse sur “Chronique livre; Fini la procrastination : Je passe à l’action!”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *